Maison familiale – 1


J’y pensais depuis longtemps. En fait, depuis que Léo, mon père, venu à Montréal voir la merveille, à mes yeux, que je venais d’acheter, dans le Vieux-Rosemont, a décrété, sur la galerie : « Y a pas d’vue ». Et puis, après avoir traversé rapidement le long corridor typique des maisons ouvrières montréalaises pour voir la cour arrière, a lancé : « La cour est croche ».

Ma maison paternelle, Sayabec, Vallée de la Matapédia au Québec.

Ma maison paternelle, Sayabec, Vallée de la Matapédia au Québec.

Je n’ai rien dit. Impossible de répliquer À Léo. Impossible aussi parce que je savais qu’il avait raison. Parce que ma maison famiiale (paternelle, ai-je écrit jadis), à moi, elle avait cette vue.

Mais je savais aussi qu’il ait totalement tort, ce jour là.

Cette maison avec « pas de vue », à ses yeux, était ce qui a été la plus merveilleuse maison familiale pour mes enfants et moi.

Nous avions une « vue » sur les chats qui miaulent dans la ruelle, sur les écureuils sur le balcon, sur les chicanes de ménage des alentours, sur les bonjours de voisinage, sur les petites filles qui lancent la balle à Saku, sur mes et leurs amis et amies qui arrivaient par la ruelle ou par l’avant et avec qui nous avons eu du bon temps, entre nous.

Aujourd’hui, nous sommes, mes adultes d’enfants et moi, ailleurs.

Aujourd’hui, cette maison est à vendre. .

J’y pensais depuis longtemps.

N’empêche. Y a un pincement. Parce que c’est la maison familiale et que nous nous rappellerons encore longtemps des chats qui miaulent dans la ruelle. etc. Et du bon temps.

Que nous aurons encore.

Une réflexion sur “Maison familiale – 1

  1. C’est la maison des 5 à 7 qui se métamorphosaient en souper et en soirée chaleureuse. C’est la cuisine des grandes discussions et des fous rire. C’est aussi le balcon où, avec un verre de rouge ou une bière, on profitait des douces soirées d’été de Montréal. C’est la maison des beaux souvenirs. Je visiterai un jour la nouvelle maison aux odeurs de mer et avec vue sur les icebergs. La maison où les souvenirs sont au présent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s